logoudaf
Edito

En cette fin d'été nous déplorons et sommes attristés de la disparition de notre Trésorier adjoint Raymond Martel, décédé début août. Il était très engagé dans le mouvement familial et ce de longue date et nous lui en sommes vraiment reconnaissants.
Lors de notre dernier Conseil d'Administration un hommage lui a été rendu, relayé dans cette lettre par deux de nos administratrices.
Lors de ce CA du 14 septembre nous avons également réélu le Bureau de notre association pour lequel j'ai été renouvelée dans mon rôle de Présidente, au côté d'Eric Dubernet de Boscq, Vice-Président délégué, Matthias Muller-Kapp, Trésorier, Nicole Erpelding, Secrétaire, Eliane Berchoux, Secrétaire-adjointe et Jean-Pierre Mech, membre du Bureau.

Nous vivons tous une rentrée sous le signe de la protection contre ce virus qui nous oblige à communiquer à distance et masqués. Mais il n'arrêtera pas les efforts du Service de l'Action Familiale et des administrateurs pour faire avancer avec vos associations familiales les nombreux projets en cours.
Vos associations reconduisent également leurs actions automnales et nous invitent à les soutenir et y apporter notre contribution, notamment dans ce contexte de confinement-déconfinement si particulier.
La CAF nous informe également par son magazine "Vies de famille" de différents sujets qui touchent les familles et l'Udaf le relaiera dorénavant dans son espace d'accueil au public.
Dans cette lettre électronique, l'Unaf et notre Udaf se réjouissent aussi de la nomination sur une mission dédiée d'Adrien Taquet, Secrétaire d'Etat chargé de l'Enfance et des Familles.
Bonne lecture à tous.

/Sylvie Reverbel, Présidente de l'Udaf26



Hommage à Raymond Martel

Nous sommes aujourd’hui très tristes, l’Udaf vient de perdre son plus ancien administrateur Raymond Martel, toujours très dévoué à la cause familiale, et très attaché à la jeunesse, à la formation, à ses racines. Il a toujours soutenu et encouragé la ruralité à travers ses nombreux engagements associatifs.
Nicole Erpelding et son époux, Charlie Couvreur, Philippe Robert et Vincent Vélotti étaient présents à ses obsèques dans son petit village de Charpey. De très nombreux représentants d’associations et amis étaient rassemblés pour cet hommage à un homme exceptionnel, d’une fidélité sans faille tout au long de ses mandats associatifs.
C'est plus qu'un administrateur que nous perdons, c'est un ami. C’est un militant dans le sens le plus noble du terme. Son dévouement auprès de l'Udaf ne s’est jamais démenti depuis plus de 40 ans.
Il occupait la fonction de trésorier adjoint à l'Udaf et il venait de renouveler son mandat de représentant des familles au CCAS de Charpey.
Il était également administrateur à la MSA depuis de très nombreuses années, d’abord au titre des MFR et aujourd’hui pour l’Udaf. Il en était 1er vice-Président. Et là aussi ses compétences et ses connaissances étaient appréciées.
Très engagé dans les Maisons Familiales Rurales, il a participé, récemment, à l'ouverture d'une Maison à Buis les Baronnies.
Pour toutes ces actions, il avait reçu en septembre 2018 la médaille de Chevalier de l’Ordre National du Mérite, distinction bien méritée. Nous avions eu le plaisir, pour certains d’entre nous, de partager cette cérémonie avec ses nombreux amis.
Son dynamisme et son besoin de partage et de convivialité l'avait même conduit à ouvrir, chaque été, une guinguette dans les gorges de l'Ardèche où nous étions reçus avec beaucoup de plaisir !
Pour nous, dans nos conseils d’administration, il manquera ses analyses toujours argumentées et mesurées qui nous confortaient souvent dans les prises de décisions.
Merci Raymond pour tout ce que vous avez apporté à notre cause.

/ Eliane Berchoux et Nicole Erpelding, administratrices Udaf26




Arrivée de Bérénice Vignaux à l’Udaf

Récemment arrivée au sein de l’Udaf de la Drôme, Bérénice d’où venez-vous ?
Issue d’une formation initiale de type BTS, j’ai 40 ans et (presque) vingt d’ans d’expérience professionnelle dans le milieu associatif. Dromardéchoise, j’ai souhaité rester dans notre belle région et m’investir auprès des associations et des bénévoles. Précédemment dans le sport et plus largement dans le développement associatif, j’ai accompagné et formé des bénévoles à la gestion associative (notamment la comptabilité, la communication, le numérique, le montage de projet, les financements). J’ai également œuvré à la promotion des valeurs sportives et olympiques à travers l’organisation d’évènements et de journées découvertes mais aussi de temps d’échanges pour porter la voix du mouvement sportif. Ensuite, j’ai travaillé pour une structure régionale qui regroupe les points d’appui à la vie associative. Enfin, plus récemment j’accompagnais les bénévoles employeurs du sport dans la gestion de leurs salariés et dans l’application de la convention collective.

Quelles sont vos missions à l’Action Familiale à l’Udaf ?
Arrivée au service de l’Action Familiale en mai dernier en tant qu’animatrice de réseau suite à une réorganisation du service, je reprends notamment la mission de la représentation familiale. Dans cette mission légale de l'Udaf définie par le Code l’Action Sociale et des Familles, mon rôle sera d'animer et de coordonner le réseau des représentants familiaux, donc les bénévoles nommés pour représenter l'Udaf et porter la voix des familles dans environ 70 instances locales et départementales.
Mes deux autres principales missions sont la coordination du dispositif "Lire et Faire Lire" en lien avec la FOL Drôme (Fédération des Œuvres Laïques) et l’instruction et le suivi des demandes de la médaille de la famille.
Convaincue que le travail d’équipe et la cohésion sont les clés d’un projet réussi, je suis attachée au travail en réseau et à l’échange pour mener à bien les missions qui me sont confiées. Au service d’un projet collectif et autour de valeurs communes, je suis ravie d’intégrer aujourd’hui le réseau des associations familiales. Je mettrai mon énergie et mes savoirs-faire au service de l’Institution pour apporter ma contribution aux nombreuses actions portées par l’Udaf et par ses associations adhérentes.

Votre prise de poste est récente, quelles sont vos priorités d’action ?
Arrivée dans un contexte particulier lié à la crise sanitaire, j’ai pris mon poste le jour du dé-confinement. Dans un premier temps, il s’agit pour moi de comprendre et appréhender l’ensemble des missions et du fonctionnement de l’Udaf de la Drôme.
Dans la continuité du travail déjà mis en œuvre, et à l’écoute des besoins des représentants familiaux, j’aurai à cœur de proposer une animation de réseau collaborative pour les aider au mieux dans leurs missions. Je vois mon rôle comme un appui facilitateur pour accompagner les bénévoles à défendre les intérêts des familles drômoises et à porter la voix des familles.
Démarrer une mission d’animation dans ce contexte, en limitant les rencontres, est moins aisé mais je relève le défi avec plaisir et motivation.

Et pour finir, si vous deviez résumer votre mission en une phrase, en une citation ?
Je répondrai : "Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin"
Un proverbe que j'aime beaucoup qui résume assez bien le travail de réseau...



Formation des délégués familiaux en CCAS

L’Udaf, dans sa mission légale de représentation familiale, porte la voix des familles dans plus de 70 instances locales et départementales. A ce titre, un représentant familial siège de droit au conseil d’administration du CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) des communes de plus de 1500 habitants. Avec les récentes élections municipales, ce sont donc également les délégués familiaux en CCAS qu’il a fallu renouveler. Pour les accompagner dans leurs missions et les aider à mieux appréhender la fonction de représentant familial, l’Udaf de la Drôme a organisé une formation le 16 septembre dernier : "Être représentant familial en CCAS : premiers pas".
Cette journée a connu un vif succès avec la présence de 35 délégués familiaux autour du formateur de l’Unafor (centre de formation de l’Unaf). Le programme dense de la journée a permis de comprendre les missions et le rôle d’un CCAS : les champs d’intervention (compétences légales et facultatives), l’ABS (Analyse des Besoins Sociaux), le règlement intérieur. Ce fut l’occasion également de partager des expériences sur des initiatives locales innovantes et génératrices de lien social (jardins familiaux, épicerie sociale, atelier cuisine…).
Cette journée riche en échanges aura également permis aux délégués de se rencontrer et d’apprendre à se connaître. Cela marque le début d’un réseau qui va travailler et coopérer pendant le mandat de six ans qui s’ouvre.



"Parentalité mon amour" sur l’implication des parents

L’émission « Parentalité mon amour » du mercredi 23 septembre a traité de l’implication des parents. Elle a donné la parole à :
-   Céline Le Mest, bénévole au Lieu d’Accueil Enfants Parents "L'oasis des familles" portée par l’association Familles Rurales de Jaillans,
-   David Lacaille, président de la FCPE de Livron (Fédération des Conseils de Parents d’Elèves),
-   Adélaïde Milza, responsable du Service de Réussite Educative de la ville de Valence.
Elle est animée par Radio Méga et préparée par les services de la CAF et de l’Udaf.
Vous pouvez retrouver les podcasts des autres thématiques abordées précédemment sur :

•   http://www.caf.fr/allocataires/caf-de-la-drome/offre-de-service/etre-parent-aujourd-hui/emission-pour-les-parents-sur-radio-mega

•   https://www.udaf26.fr/-Parentalite-mon-amour-l-emission-de-radio-du-reseau-parentalite-de-la-Drome-




Ateliers Code club 2020-2021

Six lieux vont proposer cette rentrée des ateliers « Code Club » aux enfants de 8-12 ans pour découvrir le codage en s’amusant :
- Familles Rurales de Châteauneuf-sur-Isère, Hauterives, Jaillans et Saulce ;
- le Service Enfance Jeunesse de Malataverne ;
- le Service de Réussite Educative de Valence en partenariat avec la Médiathèque du Plan.

Ces ateliers sont coordonnés à l’échelle départementale par l’Udaf de la Drôme qui a lancé ce projet en 2018 dans le cadre de ses actions autour du numérique et de la parentalité.
D’autres partenaires pourront venir rejoindre le réseau Code Club au fil de l’eau et de leurs projets (Beaumont, St Donat sur l’Herbasse,…). N’hésitez pas à nous contacter si vous êtes intéressés.

Pour rappel, il s’agit d’ateliers de codage informatique destinés à des enfants de 8 à 12 ans pour comprendre comment sont conçus certains jeux, susciter la créativité, le sens logique...
Ils sont l’occasion de temps d’échange et de sensibilisation auprès des parents sur des questions autour du numérique et des écrans plus largement.

Pour plus d’informations à ce sujet, contactez-nous au 04 75 78 20 01 ou sur https://www.udaf26.fr/-Projet-Code-Club-.




C’est la rentrée pour Lire et faire lire

C’est dans un contexte particulier que s’ouvre la saison du dispositif Lire et Faire Lire. Pour mémoire il s’agit d’un programme national de développement du plaisir de la lecture et de la solidarité intergénérationnelle. Des séances de lectures pour les jeunes par des bénévoles de plus de 50 ans sont ainsi organisées en petits groupes.

Les lectures avaient cessé en mars dernier et reprennent maintenant progressivement dans les écoles et les structures de la petite enfance. Un protocole sanitaire, en conformité avec les directives préconisées par les pouvoirs publics, est mis en place pour garantir la sécurité de tous et toutes, bénévoles et enfants.

Vous avez plus de 50 ans et vous souhaitez créer du lien avec des enfants grâce à la lecture ? Rejoignez les bénévoles lecteurs de Lire et Faire Lire :
https://www.lireetfairelire.org/content/devenir-benevole-10

Infos et renseignements : lireetfairelire@udaf26.unaf.fr



Rencontre réseau Parentalité REAAP

La prochaine rencontre du Réseau Parentalité REAAP aura lieu le mardi 15 décembre de 13h30 à 17h à l’espace culturel des Clévos.
Elle traitera de l’évolution des structures familiales et s’appuiera sur une projection-débat autour du film-documentaire « Familles en mutation » et l’intervention de Daniel Coum, psychologue clinicien et Directeur de l’association Parentel.
En ces périodes un peu bouleversées, la CAF, le Département et l’Udaf, co-animateurs du REAAP, ont fait le choix d’un temps d’échange resserré mais qui sera prolongé en 2021 sur cette même thématique.
Nous proposons à vos structures (Centres sociaux/MJC/MPT, établissements scolaires...) de pouvoir utiliser ce même documentaire sur vos territoires comme support à des échanges avec les familles que vous accueillez et accompagnez. Ils viendront alimenter les travaux du Réseau départemental.
Si vous êtes intéressés par cette démarche, n’hésitez pas à nous contacter :

Isabelle També - Référente départementale parentalité à la Caf de la Drôme - 06 25 79 01 93
Élisabeth Micoulet - Chef de service Aide sociale à l'Enfance au Conseil départemental de la Drôme - 04 75 05 81 72
Agnès Bonnin - Chargée de mission Action familiale à l'Udaf de la Drôme - 04 75 78 20 01




Enquête sur le coût de la rentrée scolaire

Chaque année et, tout au long de l'année, la Confédération Syndicale des Familles (CSF) relève les prix, par niveaux, de la maternelle à la faculté !
Elle salue les 100€ d'augmentation de L'ARS (Allocation de Rentrée Scolaire) pour les familles. Cette augmentation va leur permettre, principalement en école élémentaire et au collège, de s'adapter aux nouvelles exigences de l'école liée au développement numérique dont le coût constitue une inégalité flagrante !
Au Lycée, même avec cette augmentation, l'ARS couvre à peine les frais de rentrée, mais pas ceux de l'année scolaire et demeure insuffisante pour les filières professionnelles.
L’Instruction obligatoire dès 3 ans, avancée de l’âge mais pas de l’extension de l’ARS !
La CSF demande :
- Une école complètement gratuite pour tous les enfants de 3 à 6 ans,
- Une modulation de l’ARS en fonction des niveaux et des filières et non de l’âge !
- Une TVA à 5,5 % sur les fournitures de rentrée scolaire, correspondant aux produits de 1ère nécessité !

Plus de précisions sur le sujet en cliquant ici

/ Nicole Erpelding administratrice Udaf et CSF de Pierrelatte



Opération brioches de l’ADAPEI

Depuis 19 ans, l'Adapei de la Drôme organise son « Opération Brioches » sur tout le département. Du 12 au 18 octobre prochains des parents de personnes handicapées intellectuelles, leurs familles ou amis vous attendront devant vos commerces ou dans vos villages. Tous sont porteurs d’autorisations officielles, n’hésitez pas à la réclamer.

Ils vous proposeront d’acheter une brioche à 5 euros (ou plusieurs !). Plus qu’une brioche, ils vous offriront l’opportunité de montrer que vous êtes solidaire des différences dont sont porteurs leurs enfants. Etre handicapé intellectuel recouvre une multitude de réalités. De l’enfant de 6 ans accueilli en IME qui finira par arriver à lire, à l’adulte vieillissant cloué dans son fauteuil sans n’avoir jamais prononcé autre chose que des sons, chaque personne a ses particularités et les besoins qui vont avec.

Accompagner ces personnes de la façon la plus adaptée possible, répondre à leurs besoins et leur offrir la possibilité de développer au maximum leurs capacités en tenant de compte de leurs envies est l’objectif commun des familles et professionnels de l’Adapei26. Aider les familles qui doivent faire face au handicap de leur proche est l’un de ceux de l’association.

Pendant le confinement, les personnes handicapées intellectuelles qui résident dans les établissements n’ont pas vu leur famille pendant plus de 2 mois. Pour ceux qui n’ont pas accès à la parole, la vidéo à distance est le seul contact possible avec leurs parents. Malheureusement, dans la plupart des établissements, les chambres ne sont pas équipées de connexion wifi. Impossible donc d’échanger avec sa famille en toute intimité, comme nous le faisons, souvent sans nous rendre compte de notre chance.

Les bénéfices de l’opération brioches 2020 seront donc dédiés à l’équipement de l’ensemble des lieux de vie afin que chaque résident puisse profiter du wifi dans sa chambre. Offrez cette chance aux résidents, achetez des brioches. Du 12 au 18 octobre, Soyez gourmand & solidaire !
Plus d’infos sur : www.adapei-drome.org

/ Stéphanie Forel, Responsable communication à l’ADAPEI26



Enquête confinement/déconfinement des familles

Les administrateurs de l’Udaf de la Drôme ont souhaité, après cette crise sanitaire sans précédent, interroger le réseau d’associations familiales afin d’identifier de quelle manière les familles avaient vécu cette période et se projetaient sur l’avenir.
L’objectif est d’identifier les difficultés rencontrées mais aussi les actions de soutien menées par le réseau associatif auprès des familles. L’enquête a traité notamment des questions de parentalité et de gestion des budgets et des ressources au sein des familles.
Les résultats de cette enquête feront l’objet d’un temps de travail entre associations lors d’une Conférence des mouvements qui aura lieu le 27 novembre prochain.
Il s’agit de pouvoir faire remonter un certain nombre de points d’alerte et de recommandations auprès des pouvoirs publics et des partenaires institutionnels sur le département.



Diffusion du magazine "Vies de famille"

A compter du mois de novembre, l’Udaf diffusera désormais dans son espace accueil le magazine « Vies de famille » de la Caisse d’Allocations Familiales.
Il est publié chaque trimestre au mois de septembre, novembre, février et mai.
Nous pourrons également le relayer auprès de nos partenaires et membres du réseau associatif familial. N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez également tenir ce magazine à disposition des familles que vous accueillez, nous vous mettrons en lien avec le service communication de la CAF.



Nomination d’Adrien Taquet, Secrétaire d’Etat chargé de l’Enfance et des Familles

Alertant depuis de longs mois sur la nécessité de donner confiance aux familles et de faire de la politique familiale un levier de reconstruction économique, l’Unaf voit un très bon signe dans la nomination d’un Secrétaire d’Etat spécifiquement chargé des enfants et des familles.
Dès sa nomination au poste de Secrétaire d’Etat à la Protection de l’enfance en 2019, l’Unaf a travaillé avec Adrien Taquet, notamment sur l’accompagnement des parents dans l’usage du numérique, les mesures de protection de l’enfance et la concertation autour des 1000 premiers jours de l’enfant.
Des axes prioritaires partagés
Aujourd’hui, le nouveau Secrétaire d’Etat trace 3 axes prioritaires, auxquels l’Unaf souscrit pleinement :
•   Renforcer la lisibilité, la force et la cohérence de la politique familiale en veillant à placer systématiquement les familles au centre de la politique publique ;
•   Accompagner les familles à toutes les étapes de la vie dès l’émergence du projet parental ;
•   Développer une politique familiale universelle, inclusive, au service de toutes les familles, qui s’adapte aux besoins spécifiques de chaque enfant et aux demandes de leurs parents.
Satisfaite que les familles retrouvent enfin un interlocuteur identifié dans l’architecture du Gouvernement, l’Unaf sera aux côtés du nouveau Ministre pour faire évoluer la politique familiale et soutenir les parents en favorisant l’équilibre entre leur vie personnelle et professionnelle. L’Unaf lui a d’ores et déjà envoyé ses propositions pour l’après-crise et se tient à sa disposition pour intensifier le travail commun afin que les familles puissent retrouver confiance et contribuer à faire sortir le pays de la crise.



©2021    |    contact   |    mentions légales    |    plan du site