logoudaf
Un réseau de représentants couvrant près de 70 instances départementales et plus de 100 CCAS !

La deuxième mission donnée à l'UNAF et aux UDAF par le Code de l'action sociale et des familles est :


•  Représenter officiellement auprès des pouvoirs publics l'ensemble des familles, et notamment désigner ou proposer les délégués des familles aux divers conseils, assemblées ou autres organismes institués par l’État, le département, la commune.


Cette deuxième mission consacre le «monopole» des unions d'associations familiales pour représenter l'ensemble des familles. C'est une mission politique majeure auprès des divers conseils, assemblées, organismes ou commissions instituées par l’État, le Département ou la Commune

Il appartient donc à l'UDAF de désigner des représentants pour siéger dans différentes instances.

Dans certaines cas, la présence de représentants désignés par l'UDAF est obligatoire (CAF, MSA, CPAM, Offices HLM, CCAS, ...) dans d'autres, l'UDAF peut être sollicitée pour proposer des représentants à la désignation du préfet (CODERPA, Commission de Surendettement des particuliers, Commission départementale de la sécurité routière, ...) et enfin, l'UDAF, compte tenu de sa notoriété ou de son investissement dans des domaines particuliers peut obtenir des représentants (CALD, CLH, Commission d'agrément des familles d'accueil, ...).

Les représentants désignés par l'UDAF, bénévoles pour la plupart, siègent dans de multiples instances où elles sont les porte-parole de l'ensemble des familles du département, que celles-ci adhèrent ou non à une association familiale : il s'agit des représentants familiaux.

Leur place est officiellement reconnue par la loi.

Ils défendent l'intérêt général des familles, cherchent à améliorer leurs conditions de vie quels que soient leur situation ou statut.

Il s'agit bien d'un rôle « politique » au service de l'intérêt général. Les représentants utilisent chacune des instances où ils siègent comme une caisse de résonance qui porte la voix des familles

Les représentants familiaux acceptant un mandat signent une charte d'engagement réciproque. Dans l'intérêt des familles, leur participation doit être la plus active possible.

La charte décrit à la fois les droits et devoirs du mandant (l'UDAF représentée par son président) et du mandataire (le représentant familial).

L'UDAF mandatant un représentant s'engage notamment à lui apporter les informations qui sont nécessaires à l'exercice de son mandat et avoir un contact régulier avec lui afin de faciliter sa mission.

Les positions prises par les représentants dans les instances tiennent compte de deux contextes:

- les réalités vécues ou des demandes formulées par les familles,

- et les autres positions exprimées par l'UDAF sur les mêmes sujets.

Tout représentant s'engage de son côté à exercer sa mission de manière assidue et à défendre des positions en cohérence avec celles plaidées par d'autres sur les mêmes sujets. Pour cette raison, il se tient informé des positions de l'UDAF et de l'UNAF dans son domaine d'intervention et perfectionne ses connaissances tout au long de son mandat.

L'adhésion à cette charte garantit l'efficacité et la cohérence de l'action des représentants familiaux.

Les représentants familiaux exercent leur mandat de manière bénévole, signe fort de leur engagement.

L'enjeu de la représentation familiale est considérable puisque cette mission consacre la spécificité de l'institution familiale et lui donne la possibilité de s'exprimer au nom de l'ensemble des familles.

La représentation familiale doit être davantage reconnue et valorisée grâce à la qualité de son travail et l'ampleur de son investissement bénévole. Cela passe par une amélioration de ses performances : recrutements adaptés, amplification de la formation, information adéquate, développement des synergies et de la communication.

Pour faire reconnaître la pertinence de leur travail au-delà du critère prioritaire de compétence, il convient de tenir compte de la motivation du candidat et de sa capacité à représenter l'ensemble des familles. Une fois désigné, il défend et diffuse les prises de position de l'UDAF qui le mandate et évite les conflits d'intérêts. Sa disponibilité pour les préparations, déroulement et suivi de sa mission assurera un mandat de qualité.

Enfin, il est important d'anticiper les renouvellements des représentants en travaillant avec les associations familiales, pour trouver les compétences reconnues.

L'UDAF est convaincue de la valeur ajoutée apportée par les formations destinées aux représentants. Elles leur permettent de s'approprier les objectifs de leur mission, d'acquérir des compétences techniques et d'être sensibilisées à la nécessité de communiquer efficacement. L'institution familiale développera les moyens d'une plus large offre de formation tout en favorisant une meilleure accessibilité.



©2018    |    contact   |    mentions légales    |    plan du site